Planète

Par vincent59
Vincent Liefooghe

Récupérer un terme de taxonomie à partir d'un champ spécifique

Depuis Drupal7, on peut ajouter des champs à un terme de taxonomie.

Ceci peut être intéressant pour ajouter une image ou d'autres informations. Mais comment dans ce cas chercher un terme de taxonomie sur la base de ce champ spécifique ?
Imaginous que nous avons une taxonomie de type "Music Categories", sur laquelle nous ajoutons un champ spécifique, "music_code", qui est utilisé dans une interface avec une autre système.

Nous avons alors 2 options :

  •     utiliser la fonction taxonomy_get_tree et filtrer les résultats sur ce champ
  •     rechercher  directement sur ce champ, via EntityFieldQuery

Dans cet article, j'explique comme retrouver un terme, en se basant sur un champ spécifique, en utilisant EntityFieldQuery.

Cet example peut être lancé en ligne de commande, sans être inclus dans un module. Voyons le code :
 

<?php
$_SERVER['REMOTE_ADDR']='localhost';
// drupal bootstrap
$drupal_directory = "/var/www/drupal";
chdir($drupal_directory);
define('DRUPAL_ROOT', getcwd());
require_once './includes/bootstrap.inc';
drupal_bootstrap(DRUPAL_BOOTSTRAP_FULL);

// Retrieve Vocabulary ID (VID)
$vocabulary_name='categories';
$vocab = taxonomy_vocabulary_machine_name_load($vocabulary_name);

// bundle = Machine Name of the vocabulary
$query = new EntityFieldQuery();
$query
  --->entityCondition('entity_type', 'taxonomy_term')
  ->entityCondition('bundle', $vocabulary_name)
  ->propertyCondition('vid', $vocab->vid)
  ->fieldCondition('field_music_code', 'value', 'C042', '=');

$results = $query->execute();
if (!empty($results['taxonomy_term'])) {
  foreach($results['taxonomy_term'] as $tid) {
    $term = taxonomy_term_load($tid->tid);
    $name=$term->name;
    echo "Term ID = ",$term->tid," Name = ",$name,PHP_EOL;
    echo "Field Code Client Value = ",$term->field_music_code[LANGUAGE_NONE][0]['value'],PHP_EOL;
  }
}
else
{
  echo "No result for this code ! ",PHP_EOL;
}
?>

Les 7 premières lignes sont utilisées pour lancer le bootstrap Drupal puisque nous n'utilisons pas de module.
Ensuite, nous recherchons le Vocabulary ID, avec la fonction taxonomy_vocabulary_machine_name_load. Ceci nous donne le VID (vocabulary ID).
Nous construisons ensuite la requête Entity Query, avec plusieurs paramètres :

  •     Entity type : dans notre cas, c'est 'taxonomy_term' car nous travaillons sur les taxonomies
  •     Bundle : le nom machine du vocabulaire
  •     propertyCondition : l'ID du vocabulaire que nous utilisons pour la recherche des termes
  •     fieldCondition : la condition placée sur le champ spécifique.

Dans cet exemple, le code est C042, et nous cherchons tous les termes qui utilisent ce code dans leur champ spécifique.

Le résultat, dans notre cas, est  :

Term ID = 4 Name = Funk
Field Code Client Value = C042

 

Catégorie: 


Tag: 

Par vincent59
Vincent Liefooghe

Retrieve Taxonomy Term by a custom field

Starting with Drupal7, once can add fields to taxonomy terms.

This can be interesting to add images or other informations. But what if you want to search a taxonomy term on this custom field in a module ?

Imagine we have a list of Music Categories, and we add a custom field, "music_code", that is used to interface with one other system.

Then we have 2 options :

In this article, I explain how to retreive a term ID based on a custom field on a Drupal taxonomy.

This example can be run on the command line for testing, no need for a module.

 

<?php
$_SERVER['REMOTE_ADDR']='localhost';
// drupal bootstrap
$drupal_directory = "/var/www/drupal";
chdir($drupal_directory);
define('DRUPAL_ROOT', getcwd());
require_once './includes/bootstrap.inc';
drupal_bootstrap(DRUPAL_BOOTSTRAP_FULL);

// Retrieve Vocabulary ID (VID)
$vocabulary_name='categories';
$vocab = taxonomy_vocabulary_machine_name_load($vocabulary_name);

// bundle = Machine Name of the vocabulary
$query = new EntityFieldQuery();
$query
  ->entityCondition('entity_type', 'taxonomy_term')
  ->entityCondition('bundle', $vocabulary_name)
  ->propertyCondition('vid', $vocab->vid)
  ->fieldCondition('field_music_code', 'value', 'C042', '=');

$results = $query->execute();
if (!empty($results['taxonomy_term'])) {
  foreach($results['taxonomy_term'] as $tid) {
    $term = taxonomy_term_load($tid->tid);
    $name=$term->name;
    echo "Term ID = ",$term->tid," Name = ",$name,PHP_EOL;
    echo "Field Code Client Value = ",$term->field_music_code[LANGUAGE_NONE][0]['value'],PHP_EOL;
  }
}
else
{
  echo "No result for this code ! ",PHP_EOL;
}
?>

The first lines are here only to bootstrap Drupal when you are not in a module.

Then we define the Vocabulary ID, with taxonomy_vocabulary_machine_name_load function. This gives us the vocabulary ID (we suppose it is created).

Then we build the Entity Query, with several parameters :

  • Entity type : in our case, it is 'taxonomy_term' because we are dealing with taxonomies
  • Bundle : the machine name of our vocabulary
  • propertyCondition : the vocabulary ID we use to identify the terms (belonging to this vocabulary)
  • fieldCondition : the condition placed on the custom field.

In this example, the code is C042, and we search all terms (well, there is only one) that is using this code.

The result in our case is :

Term ID = 4 Name = Funk
Field Code Client Value = C042

 

Catégorie: 


Tag: 

Manipuler les menus de Drupal 8 (le retour)







Dans un précédent billet, nous avions pu voir que l'API Drupal 8 pour manipuler les menus avait assez peu changé. Mais c'était encore avec une version alpha, et les choses ont quelque peu évolué depuis...et notamment la sortie de la première version bêta de Drupal 8. Repassons en revue quelques techniques pour pouvoir intervenir sur un menu sous Drupal 8.

Thème 
Menu
Thème
Drupal 8

Par juliendubreuil
julien dubreuil
Depuis 2009 maintenant, je développe avec le CMS/CMF Drupal. J’étais à la recherche d’un framework capable de remplacer un projet et je n’ai jamais arrêté de m’en servir depuis ce moment.

Liste des modules pour Drupal Commerce

Liste de module pour Drupal Commerce

Que vous soyez à la recherche d’un module pour un but précis, ou simplement à la recherche de nouvelles fonctionnalités pour votre site e-commerce il n’est pas simple de s’y retrouver dans tous ces modules. Ainsi chercher un module peu vite s’avérer long et fastidieux. Voici donc une petite liste de modules qui vous permettront de trouver votre chemin.

Comme avec le guide des modules pour Drupal 7, j’ai reparti les modules dédiés au e-commerce en différentes sections. Cette liste est une liste collaborative, ainsi, n’hésitez pas à commenter si vous trouvez des modules à ajouter !

E-commerce

Drupal Commerce est une suite de modules dédié au e-commerce qui s’est imposée sur Drupal.

Commerce VAT et Commerce EU VAT pour gérer les taxes en fonction du pays de votre client. Pensez à ne pas utiliser le module Taxe si vous utilisez ces deux modules. Ils sont bien maintenus et prennent en comptes les changements de lois.

Address book pour simplifier la vie de vos clients en leur permettant de créer un carnet d’adresse de façon ce qu’ils réutilisent leurs adresses dans le tunnel d’achat.

Shipping fourni un système de calcul de prix de frais de port. Ce module est un framework que vous devrez utiliser avec les modules de livraisons de votre transporteur préféré.

Commerce billy et Commerce billy mail pour générer des factures depuis votre site au format PDF afin que vos clients puissent les télécharger.

Commerce search api couplé à Search api vous permettra d’indexer les entités Drupal Commerce dans un moteur de recherche. Vous pourrez alors construire vos pages de catalogues robustes et performantes.

Search API ranges pour donner à vos visiteurs la possibilité de réduire les résultats entre deux prix.

Commerce backoffice afin d’avoir une meilleure expérience utilisateur dans la gestion et l’administration de votre boutique. Si vous avez déjà installé Commerce Kickstart v2 vous avez pu noter que le backoffice était plus beau que la version précédente et c’est principalement grâce à ce module.

Commerce reports permet aux marchands d’avoir une idée de ce qu’il se passe sur leur site. Ce module fourni un dashboard de statistiques sur l’évolution des commandes, clients…

Google analytics pour Commerce couplé à Google analytics vous permettra de traquer vos ventes en plus de vos statistiques de visites depuis le dashboard Google Analytics.

Cart and Checkout

Commerce checkout redirect redirige vos utilisateurs non connectés vers une page de création de compte ou de login avant de rentrer dans le tunnel d’achat. Notez que forcer les utilisateurs à créer un compte peut être source d’abandon de paniers.

Commerce checkout complete registration offre la possibilité aux clients de compléter le tunnel d’achat en anonyme et de créer un compte après le paiement s’ils le souhaitent.

Commerce checkout progress affichera dans votre checkout une barre en haut de la page de façon à indiquer à vos clients à quelle étape du checkout ils sont.

Commerce cart expiration permet de définir une durée de validité pour un panier. Par défaut les paniers n’ont pas de limite de validité, or il peut être intéressant d’en définir une de façon à faire un peu de ménage tous les 15 jours. Ce module vous permettra de supprimer les paniers selon vos critères. Pensez à avertir vos clients qu’ils ont laissé un panier histoire de les relancer.

Commerce add to cart confirmation affichera une pop-in lors de l’ajout au panier d’un produit. Cette pop-in offrira à vos clients le choix de poursuivre leurs achats ou de commencer le tunnel d’achat.

Commerce ajax cart donnera à vos clients la possibilité d’avoir une idée de leur panier via un bloc en Ajax. Cette fonctionnalité est bien moins intrusive que la pop-in de confirmation.

Products

Commerce stock vous aidera à gérer vos stocks et ainsi les produits disponibles à la vente.

Commerce stock notification pour ne plus louper une vente lorsque vous êtes en rupture de stock ! En cas de rupture de produit, le champ stock de la fiche de produit sera remplacé par un formulaire afin que le client puisse soumettre son email afin d’être notifié lors du réapprovisionnement.

Retour de marchandises Il arrive des fois où tout ne se passe pas comme prévu dans la vente à distance. Ce module permettra à vos clients de faire une demande de retour de leurs produits directement depuis leur commande. Notez qu’avec la loi Hamon, vous devez permettre à vos clients de pouvoir faire une demande de retour via un formulaire sur votre site.

Wishlist est utile lorsque vous voulez permettre à vos visiteurs de créer des listes d’envies afin d’acheter plus tard. Un lien permettant d’ajouter le produit dans une liste de souhaits sera inséré sur chaque fiche produit. L’utilisateur pourra par la suite retrouver ses produits préférés depuis son compte.

Commerce productpopularity vous permettra d’afficher un bloc des produits les plus populaires sur votre site.

Commerce rec permet d’afficher une liste de produits que d’autres clients ont acheté en commandant ce produit. Pratique pour booster le panier moyen, cette fonctionnalité vous demandera d’avoir déjà réalisé un certain nombres de vente pour être efficace.

Marketing

Discounts et Coupon 2.x vous permettront de créer des offres spéciales pour vos clients. Vous pourrez alors faire des réductions sur des produits, des profils de clients avec ou sans limite dans le temps.

Imports / Exports

Si vous utilisez le module Features pour exporter la configuration de votre site, vous pourrez ajouter Commerce Features à votre projet pour exporter ce qui est relatif au module Commerce.

Deux solutions s’offrent à vous si vous voulez importer des données. La plus simple des solutions consiste à utiliser Feeds, Commerce Feeds, voir même Xpathparser pour Feeds. Simple et efficace vous pourrez créer un import pas trop compliqué.
Si vous souhaitez quelque chose de plus robuste je vous conseille d’utiliser le couple Migrate et Commerce Migrate. Plus compliqué à prendre en main vous pourrez néanmoins réaliser des imports/exports complexes.

Performances et développement

Commerce Devel et un module additionnel pour Devel qui vous aidera dans votre développement de tous les jours.

Commerce Entitycache vous permettra en complément de Entitycache d’améliorer les performances de votre site en ajoutant aux caches les entités Drupal Commerce.

Par LaboRouge

function drupal_map_assoc()

Fonction méconnue, drupal_map_assoc() permet de former un tableau associatif à partir d'un tableau linéaire.

&lt;?php<br />
$fruits = array('pommes', 'oranges');<br />
drupal_map_assoc($fruits);<br />
// $fruits est maintenant un tableau ('pommes' =&gt; 'pommes', 'oranges' =&gt; 'oranges')<br />
?&gt;

Trés pratique lorsque l'on veut assigner une clé | valeur de manière automatique. 


Drupal


Drupal API


Fonctions

Par vincent59
Vincent Liefooghe

Paramétrage fail2ban pour Drupal

Par défaut, Drupal permet de "bannir" des adresses IP manuellement, via la console d'administration.

Ceci est une première étape, mais peut vite devenir ingérable sur un site fréquenté. De plus, les requêtes http vont quand même arriver jusqu'au CMS, puisque c'est lui qui gère ces exclusions.

La solution dans ce cas est de coupler les logs Drupal avec fail2ban, qui s'occupe de scruter différents fichiers logs et de repérer, via des expressions régulières, des motifs qui permettront de bannir des adresses IP au niveau systèmes, via des règles iptables.

Pré-requis

Pour que fail2ban fonctionne avec Drupal, il faut activer le module syslog, et le paramétrer pour qu'il envoie ses logs dans un fichier séparé (voir à ce sujet http://www.vincentliefooghe.net/content/drupal-activer-les-traces-en-syslog).

Installation et paramétrage de fail2ban

Sur une distribution debian-like, simplement :

sudo apt-get install fail2ban

Les fichiers de configuration se trouvent dans /etc/fail2ban :

  • fail2ban.conf : fichier de configuration assez général, avec le fichier de logs de fail2ban, le niveau de logs et le socket unix
  • jail.conf : définition des "jails", c'est à dire les paramètres et les actions par défaut. Il est fortement recommandé d'en faire une copie dans un fichier jail.local pour éviter l'écrasement lors des mises à jour
  • filter.d : répertoire dans lequel se trouvent les définitions des filtres (regex)
  • action.d : répertoire dans lequel se trouvent les définitions des actions.

Dans le fichier jail.local, je vous recommande de renseigner la ligne

ignoreip = 127.0.0.1/8

et d'ajouter les adresses IP de vos PC clients ou serveurs, ce qui peut vous éviter un "auto-bannissement" en cas de manipulations douteuses sur le ssh, des accès à des scripts php, etc.

Paramétrage propre à Drupal

Pour bannier des adresses IP qui tenteraient des connexions, on ajoute un fichier de définition de règle dans le répertoire filter.d. Par exemple, drupal-user.conf, qui va contenir :

# filter to ban IP for Login attempt
[Definition]
failregex = \|user\|<HOST>\|.*\|Login attempt failed (.+)\.$
#failregex = \|user\|<HOST>\|.*spambot.Failed (.+)\.

ignoreregex =

Le filtre recherche les occurences de "Login attempt failed". La ligne est formatée avec *|user|adresse IP|*. Par exemple (cas réel) :

Sep 24 10:03:12 vps35701 drupal: http://www.vincentliefooghe.net|1411545792|user|89.66.70.109|http://www.vincentliefooghe.net/?q=user/login|http://www.vincentliefooghe.net/?q=user/login|0||Login attempt failed for Marcferozi.

Puis dans le fichier jail.local, on ajoute une nouvelle section :

#
# Drupal
#
[drupal-user]
enabled = true
port = http,https
protocol = tcp
filter = drupal-user
logpath = /var/log/drupal.log
maxretry = 3
# 1 hour
findtime = 3600
# 20 hours
bantime = 72000

On déclare donc à fail2ban qu'il doit utiliser le filtre drupal-user, sur le fichier de logs /var/log/drupal.log. Dans celui-ci, il cherche pendant une heure maximum 3 tentatives de connexions.

Si fail2ban détecte une "attaque", il le signale dans ses logs :

2014-09-23 00:41:56,025 fail2ban.actions: WARNING [drupal-user] Ban 89.66.70.109

On peut également voir les adresses IP bannies via iptables -L :

Chain INPUT (policy ACCEPT)
target     prot opt source               destination         
fail2ban-drupal-user  tcp  --  anywhere             anywhere             multiport dports http,https
fail2ban-ssh-ddos  tcp  --  anywhere             anywhere             multiport dports ssh
fail2ban-ssh  tcp  --  anywhere             anywhere             multiport dports ssh
ACCEPT     all  --  was59-4-88-175-36-21.fbx.proxad.net  anywhere            

Chain FORWARD (policy ACCEPT)
target     prot opt source               destination         

Chain OUTPUT (policy ACCEPT)
target     prot opt source               destination         

Chain fail2ban-drupal-user (1 references)
target     prot opt source               destination         
DROP       all  --  qqa.1113460302.com   anywhere            
DROP       all  --  seo7.heilink.com     anywhere            
RETURN     all  --  anywhere             anywhere  

On peut également ajouter d'autres règles, si l'on a mis en place des modules de type honeypot ou botcha, pour bannier les spammeurs.

 

Catégorie: 


Tag: 

Par juliendubreuil
julien dubreuil
Depuis 2009 maintenant, je développe avec le CMS/CMF Drupal. J’étais à la recherche d’un framework capable de remplacer un projet et je n’ai jamais arrêté de m’en servir depuis ce moment.

Développeurs, êtes-vous prêts pour Drupal 8 ?

Développeurs, soyez prêt pour Drupal 8 et les dernières nouveautés ajoutées au CMS

“It’s ready, when it’s ready!” Nous connaissons tous cette citation, qui fait partie de la communauté Drupal. Ce n’est un secret pour personne, Drupal 8 sera bien plus compliqué à appréhender que les versions précédentes. Malheureusement il est encore impossible de définir une date de sortie, néanmoins on peut se dire qu’il nous reste encore quelques mois devant nous. Utilisons ainsi ce temps pour comprendre et découvrir tous les pré-requis de cette nouvelle version.

Depuis quelques mois maintenant j’ai commencé à agréger une liste d’articles de façon à être au point sur les dernières nouveautés apportées par D8. Du coup, voici un résumé des meilleurs ressources que j’ai pu trouver.

Notez que dans ce billet je ne parlerai pas des nouveautés de Drupal 8 mais plutôt des bases à avoir pour commencer à développement avec Drupal 8.

Programmation PHP moderne

POO, Classes et objets.

La Programmation Orientée Objet n’a rien de nouveau et s’est standardisée dans tous les languages de développement et frameworks, pourtant c’est assez nouveau dans le monde de Drupal. Jusqu’à maintenant réservée à quelques spécificités, la POO fera partie intégrale de Drupal 8. Rien de tel que de revoir ses bases pour être au courant des dernières nouveautés, voici quelques liens qui pourront vous aider.

Ressources :

Namespace

Les namespaces sont arrivés avec PHP 5.3 afin de résoudre deux problèmes avec les fonctions et les classes quand on veut écrire du code réutilisable. Premièrement, la collision de même nom entre portion de code et deuxièmement la possibilité de créer des alias pour les noms longs de fonction ou de classe à rallonge. Avec cette nouvelle version de Drupal, vous trouverez l’utilisation des namespaces un peu partout.

Ressources :

Autoloaders, PSR-0 et PSR-4

PSR–0 est un standard de chargement de classe (l’autoloading) permettant de définir une façon automatique d’inclure des classes PHP sans avoir à utiliser les fonctions telles que require() ou include(). PSR-0 se base sur le namespace d’une classe afin de définir sa position dans le file system.

PSR-4 a pour objectif de réduire la structure des dossiers pour l’autoloader. Cela a fait couler pas mal d’encre dans sur drupal.org – Drupal and PSR-0/PSR-4 Class Loading.

Ressources :

Annotations

Les annotations sont des meta-datas qui peuvent être ajoutées à votre code afin d’être lues lors de l’execution de celui-ci. Cela sert pour la définition et la configuration mais les annotations n’affectent pas la sémantique du code.

Personnellement je ne suis pas un grand fan des annotations, pour moi les commentaires doivent rester des commentaires, de façon à donner des informations et de la description sur le comportement d’une fonction. Changer un commenta ire ne devrait pas changer le comportement d’une fonction.

Ressources :

Design patterns

Il y a de fortes chances que si vous avez à résoudre un problème de conception, un autre développeur l’ait déjà résolu. Ainsi les design patterns (En) sont des guides applicables à n’importe quel language de programmation de façon à solutionner un problème. L’avantage d’utiliser des design patterns est que cela rend votre code plus maintenable, et que cela offre une solution éprouvée.

Ressources :

Dependency injection

C’est certainement l’un des design patterns les plus compliqués à bien expliquer, toutefois c’est probablement l’un des plus simple à utiliser. Ok, le nom est effrayant, mais je suis sûr que vous l’appliquez sans le savoir. Pour bien comprendre ce que c’est, je vous suggère de regarder comment Fabien Potencier l’explique.

Ressources :

Symfony 2

Ce n’est plus la nouvelle de l’année, Drupal 8 utilisera quelques composants tout droit venus de Symfony 2. Comme souvent il y a du pour et du contre sur le fait d’apprendre Symfony 2 pour faire du Drupal 8. Personnellement, Je dirais qu’y jeter un coup d’oeil avant de jouer avec D8 ne vous tuera pas, au contraire cela vous permettra certainement de mieux comprendre certain concepts. En bref, quelques heures à regarder et découvrir Symfony 2 est un bon investissement.

Ressources :

Si vous souhaitez aller un peu plus loin et avoir une vue plus complète des composants SF2 inclus dans Drupal 8, je vous suggère de lire cet article you got Symfony in my Drupal 8 (En) ou celui-ci Symfony 2 in Drupal 8 (En)

Bibliothèques additionnelles ajoutées à D8

En plus de ce que l’on a déjà pu voir, Drupal 8 inclura des librairies externes de façon à ne pas réinventer ce qui existe. D’ailleurs quelques-unes de ces librairies sont utilisées dans l’écosystème Symfony.

Composer

Composer est un outil de gestion des dépendances qui a été adopté en D8 pour gérer les bibliothèques additionnelles telles que Symfony ou encore Twig.
A la racine de Drupal vous pourrez apercevoir un fichier nommé composer.json, structuré d’une certaine manière de façon à définir les dépendances ainsi que leurs versions.

Ressources :

Doctrine

Doctrine Database Abstraction Layer (DBAL) est une surcouche d’abstraction entre l’application et la base de données. Cette API permet de s’interfacer simplement avec la plupart des système de base de données.

N’ayez crainte, Doctrine ne fait pas vraiment parti de Drupal 8 (certainement pour D9), Drupal 8 utilise seulement le composant de lecture des annotations de Doctrine (Cf le commentaire de Chx sur drupal.stackexchange).

Ressources :

Easy RDF

EasyRdf est une bibliothèque PHP permettant de manipuler simplement et efficacement du RDF.

Ressources:

Guzzle

Guzzle est un client HTTP en Php qui permet de s’interfacer avec des applications tiers mettant à disposition des web-services.

Ressources :

PHPUnit

PHPUnit est un framework de test P-Sour PHP. Celui-ci à été choisi en remplacement de Simpletest comme nouvel outil afin d’assurer la qualité du code de D8. On ne le répétera jamais assez, mais les tests unitaires sont la meilleure méthode pour détecter une regression sur un projet.

Ressources :

Twig

Au revoir PHPTemplate, bonjour Twig! PHPTemplate nous aura bien rendu service mais il est maintenant temps pour lui de prendre sa retraite. Twig est un moteur de template moderne pour PHP qui peut être enrichi via un API. Il est facile d’utilisation, sécurisé et flexible.

Ressources :

YAML

Au lieu d’utiliser notre format de fichier maison, la décision a été prise pour D8 d’utiliser quelque chose de plus commun et standardisé. YAML est un standard pour la création de fichier de configuration.

Ressources :

Le mot de la fin

J’ai essayé de ne pas donner trop de lien et de sélectionner les meilleurs pour chaque sujet parce que cela représente beaucoup d’informations. Néanmoins si vous voulez proposer un article pour complémenter ce post, ce sera avec plaisir. En regardant la longueur de ce post de pré-requis, on peut dire que Drupal 8 a changé et est différent des précédentes versions. Cela montre aussi la volonté de plus de qualité et de professionnalisme de la part de la communauté.

Je continuerai de mettre à jour cette liste et en attendant, j’espère que vous y trouverez votre bonheur.

Par Artusamak
Julien Dubois

Drupal 8, une première beta et après ?

Drupal 8, une première beta et après ?

L'arrivée de la bêta 1 de Drupal 8 est imminente.

En effet, le dernier ticket marqué "bloquant" d'après les statistiques vient d'être corrigé le 19 septembre.

Alors, que va-t-il se passer ensuite ?

Sortie d'une Bêta

Avant la bêta, une dernière alpha va sortir, et si aucun "beta blocker" n'apparaît pendant 2 semaines alors une version bêta sera mise en ligne. À partir de là, l'effort communautaire se portera sur les bugs critiques (une centaine à l'heure actuelle) dans le but de sortir une première "Release Candidate".

Voila ce qu'il faut retenir de cette phase :

  • Seul les bugs critiques d'API seront corrigés. Les mainteneurs peuvent aider à les identifier en essayant de porter (encore) leurs modules ou thèmes pour Drupal 8.
  • Il ne faudra pas compter sur un chemin de montée de version sans bug entre les bêtas, en tout cas pas dans les premières versions bêta.
  • Les textes d'interfaces à traduire peuvent encore changer, la traduction complète n'est donc pas pour tout de suite

Sortie d'une "Release Candidate"

Une fois qu'il n'y aura plus de bugs ou tâches critiques, la première "Release Candidate" de Drupal 8 sera envisagée en fonction des bugs majeurs restants.

À partir de là, l'API, les interfaces et les textes ne devraient plus changer. Il sera temps de finir la traduction et de porter ses modules.

Enfin si pendant quelques semaines il n'y a aucun problème critique découvert, Drupal 8 sortira !

Alors, il sortira quand Drupal 8 ?

Et bien on ne sait toujours pas :)

On peut néanmoins se tourner vers l'histoire et regarder un petit peu ce qu'il s'est passé avant.

  • Drupal 5.0 est sorti le 15 janvier 2007
  • Drupal 6.0 est sorti le 23 février 2008 (soit 394 jours après Drupal 5, dont 151 jours en bêta et RC)
  • Drupal 7.0 est sorti le 5 janvier 2011 (soit 1057 jours après Drupal 6, donc 355 jours en alpha, bêta et RC)
  • Drupal 8 en est à 450 jours d'alpha.

Alors je me lance dans un délire personnel et en extrapolant les durées de bêta et de RC, en voyant que la communauté aime bien sortir une nouvelle version en début d'année et en maraboutant un peu, je propose une sortie de Drupal 8 autour du 29 janvier 2015. Les paris sont ouvert !

Plus sérieusement, comme nous l'avons déjà dit au drupalcamp soleil 2014 en mai dernier, si vous êtes un développeur il est déjà l'heure de se mettre à Drupal 8.

De notre côté, ce présent site est en Drupal 8 et pour le moment on vous avoue que la mise à jour nous fait suer. Nous travaillons sur notre offre de formation Drupal 8, et nous avons commencé à rassembler et partager les changements notables concernant les "fonctions courantes". Concernant ce dernier point, amis développeurs / themeurs n'hésitez pas à participer !

Et une fois Drupal 8 sorti

Un autre point important à aborder concerne les changements dans le cycle de mise à jour de Drupal 8. Tout cela est encore en pleine discussion mais voilà ce que l'on peut en dire :

  • Drupal 6 sera encore supporté pendant 3 mois une fois Drupal 8 sorti. Le temps de permettre une migration vers Drupal 8.
  • Une nouveauté, des versions mineures seront disponibles tous les 6 mois environ, et elles permettront le rajout de fonctionnalités. Jusqu'à maintenant les versions mineures ne servaient qu'à corriger les bugs et les failles de sécurité, mais il sera donc possible d'avoir des évolutions du core (ne cassant pas la compatibilité descendante).
  • Seules les dernières versions mineures de chaque version majeure seront supportée.
  • L'apparition d'un support long terme sur la dernière version mineur de chaque version majeur de Drupal.
  • La correction des bugs d'une version majeure sera assurée jusqu'à la prochaine version majeure plus 3 mois.
  • La correction des failles de sécurité jusqu'à 2 version majeures plus 3 mois (donc jusqu'à Drupal 10 pour la version 8).
  • La création d'une version majeure ne se fera que quand quelque chose de suffisamment conséquent pour la justifier sera accompli.

Comme on peut le voir certaines choses sont assez floues mais les idées principales sont d'apporter du rythme et de la prédictibilité dans la sortie des nouvelles versions tout en permettant l'innovation dans les fonctionnalités.

Mon point de vue

Il me semble que ces cycles plus rapprochés sont une bonne chose dans le fond. Dans la pratique il est possible que cela amène un peu plus de travail du côté de la maintenance, car il est possible qu'on ne puisse plus faire les mises à jour aussi simplement qu'avant. Le rajout de fonctionnalités, même modulaires, entraîne un encadrement de nos clients qui n'était pas forcément nécessaire lors des correctifs de sécurité ou de bugs.

Et pourtant, comment ne pas aussi voir l'avantage sur le long terme, on espère que ces mises à jour incrémentales qui s'inscrivent dans un développement agile, rendront le changement de version majeure plus doux et permettront d'impliquer encore plus de monde dans le développement de Drupal.

 

Plus d'informations dans le post d'annonce :

https://groups.drupal.org/node/443118

 

Crédit image : Last Call media

Par admin

Appel à conférencier Drupagora 2014

Pour l'édition 2014, Drupagora remet le couvert pour sa quatrième édition au MAS, Paris 13e. Il se déroulera le 14 novembre prochain autour du CMS Drupal.

L'événement invite les différents acteurs, utilisateurs, contributeurs... à se retrouver pour parler des thématiques proposées :
- Plateformes digitales globales : distributions et usines à sites
- E-commerce avec Drupal pour les sites à > 5M€ de CA
- Applications métier avec Drupal (intranets, RSE, bases documentaires, outils métiers)
- Drupal face à la concurrence des principaux éditeurs (Oracle, Adobe, Sitecore, Ektron, Demandware, Hybris...)

De plus, le fil rouge du programme sera : Drupal dans l'entreprise : projets complexes et intégrés au SI, plateformes digitales globales, sites e-commerce et applications métier.

Si un des thèmes proposés, vous intéressent, alors n'hésitez pas à le proposer dans l'appel à conférencier qui est en cours actuellement.

Par ailleurs, vous pouvez dès à présents consulter le site de l'événement et vous inscrire

site officiel : Drupagora 2014
Inscription à Drupagora 2014

Par AlanT
Alan Tondelier

Présentation du multi-site avec Drupal : Meetup Drupal Rouen #3

Le 17 septembre se tiendra le 3ème Drupal meetup de Rouen. Ce sera l'occasion pour moi de parler de la réalisation de "multi-sites" avec Drupal.

Au programme 

  • Multisite Drupal "classique"
    - Présentation
    - Structure d'un multisite
    - Fonctionnalités partagées / Fonctionnalités spécifiques. Astuces.
     
  • Domain Access
    - Présentation / Usages
    - Mise en place d'un domain access
    - Exemples
     
  • Conclusion : Forces et inconvénients de ces deux approches.

La présentation sera retransmise en live sur youtube, et visionnable ci dessous

 

Par AlanT
Alan Tondelier

Simplifiez et accélérez vos installations Drupal avec Drush make

Drush est un outil en ligne de commande permettant d'administrer simplement Drupal. Disponible sur toutes les plateformes (unix/osx/windows), il est un indispensable du développement de vos sites.

La commande make de Drush permet de préparer rapidement une installation de Drupal avec ses modules contribués, ses librairies pré-téléchargées et plus encore. Incontournable quand on travaille sur un grand nombre de projets où l'on utilise à 80% les mêmes modules.

Une installation Drupal prête à l'emploi

C'est quoi Drush make ?

La commande drush make permet de récupérer les sources de projets Drupal (core, module, themes...) à partir des dépots officiels. Afin de décrire quels éléments récupérer, la commande make doit être accompagnée d'un fichier .make. Description et exemple d'un fichier .make :

mydrupal.make

; Base Drupal
core = 7.x

; Internal API for Drush make
api = 2

; Drupal Version
projects[drupal][version] = "7.26"

; Modules
; If no version precised, fetch the last stable one
; see projets[views] for an example

projects[admin_menu][subdir] = "contrib"
projects[adminimal_admin_menu][subdir] = "contrib"
projects[backup_migrate][subdir] = "contrib"
projects[ctools][subdir] = "contrib"
projects[ckeditor][subdir] = "contrib"
projects[ckeditor_link][subdir] = "contrib"
projects[context][subdir] = "contrib"
projects[devel][subdir] = "contrib"
projects[google_analytics][subdir] = "contrib"
projects[jquery_update][subdir] = "contrib"
projects[libraries][subdir] = "contrib"
projects[metatag][subdir] = "contrib"
projects[pathauto][subdir] = "contrib"
projects[pathologic][subdir] = "contrib"
projects[token][subdir] = "contrib"
projects[transliteration][subdir] = "contrib"
projects[variable][subdir] = "contrib"

; Declare the use of version 3.6 of views
projects[views][subdir] = "contrib"
projects[views][version] = "3.6"
projects[webform][subdir] = "contrib"

; Themes
projects[adminimal_theme][type] = "theme"
projects[mothership][type] = "theme"

; Libraries
; Please fill the following out. Type may be one of get, git, bzr or svn,
; and url is the url of the download.

libraries[lessphp][download][type] = "file"
libraries[lessphp][download][url] = "http://leafo.net/lessphp/src/lessphp-0.4.0.tar.gz"
libraries[lessphp][directory_name] = "lessphp"
libraries[lessphp][type] = "library"

libraries[ckeditor][download][type] = "file"
libraries[ckeditor][download][url] = "http://ckeditor.com/online-builder/releases/minified/4.3.3/moono/4.3.3/ckeditor_4.3.3.zip"
libraries[ckeditor][directory_name] = "ckeditor"
libraries[ckeditor][destination] = "modules/contrib/ckeditor"

Comme vous pouvez le voir la structure est très simple. Le fichier commence par déclarer la version de Drupal à utiliser, liste les projets eque vous souhaitez automatiquement télécharger ainsi que les thèmes. Les fichiers .make peuvent également récupérer directement les librairies dont vous avez besoin. 

Une fois ce fichier créé et enregistré, il vous suffit d'invoquer Drush avec cette syntaxe :

drush make mydrupal.make mywebsite -y

Drush créera votre installation de Drupal dans le dossier mydrupal, le switch -y répondra par l'affirmative à tous les prompts de la console.

Drush make console
Sortie de drush make sur un environnement windows

Le téléchargement des fichiers terminé, vous vous retrouvez avec votre dossier Drupal prêt à l'utilisation, vous n'avez plus qu'à executer install.php.

Pour une liste exhaustive des fonctionnalités de drush make, vous pouvez lire la documentation officielle (en anglais) ici

Drush make VS profil d'installation

Il est légitime de se poser la question : "Pourquoi ne pas passer par un profil d'installation Drupal ?"

Les fichiers make possèdent un certain avantage face aux profils d'installation :

  1. Vous récupérez automatiquement la dernière version stable du module,
    Tout en gardant la possibilité de préciser la version d'un module en particulier en rajoutant la ligne "projects[nomprojet][version] = "7.2", où 7.2 est la version de votre module.
  2. Il est plus facile de maintenir un fichier make qu'un ensemble de dossiers de modules, de plus vous pouvez facilement mettre en place des fichiers make pour chaque typologie de projets : site_corporate.make, site_multilingue.make, site_vitrine.make ...
  3. L'utilisation de drush make permet d'automatiser facilement le déploiment de Drupal dans des scripts bash (unix) ou batch (windows). J'y reviendrai.

Le principal point noir de Drush make est sa relative lenteur pour récupérer les fichiers des serveurs Drupal, là où un profil d'installation possède déjà tous les fichiers à installer.

Générer facilement ses fichiers .make

La méthode manuelle & semi-manuelle

Pour générer vos fichiers .make, vous pouvez simplement ouvrir votre IDE favori et taper à la main le fichier. À préférer lorsque vous savez exactement ce que vous voulez.

Une autre façon de faire est d'utiliser le site http://drushmake.me qui vous assistera dans la création de vos fichiers .make. Pratique !

Génération du .make à partir d'un site Drupal existant

Vous avez un site Drupal "référence" et vous souhaiteriez en sortir un fichier .make ? C'est possible !
Avec drush, placez vous dans le répertoire Drupal du site considéré puis :

drush generate-makefile /chemin/du/fichier-make.make

Et votre fichier .make sera automatiquement généré. Selon votre projet, des informations manquantes peuvent survenir, notamment si vous avez développé des modules custom. Éditez votre fichier .make en conséquence de façon à avoir une base propre de déploiement. 

Remarque : En utilisant generate-makefile, la version de chaque module sera précisé dans le fichier .make, de façon à avoir un Drupal à jour je vous conseille de supprimer les lignes précisant la version de vos modules.

Ainsi, avec Drush make, vous accélérerez considérablement votre mise en place de projets Drupal, en local ou sur vos serveurs.

 

Par AlanT
Alan Tondelier

Personnalisez jusqu&#039;à la moelle le template de vos field-collections

Troll matryoshka

Le module field_collections permet de créer des "champs de champs", particulièrement pratique pour accélérer la création de contenus et permettre de simplifier la gestion en back-office. Si vous avez déjà travaillé avec field-collection, vous avez pu vous heurter à un problème lors de la modification de la sortie HTML, ou bien essayé de "themer" différement un des items de votre field-collection. 
Cet article propose un template regroupant l'ensemble de la sortie html d'un field-collection, permettant ainsi d'en simplifier la personnalisation.

Note : Cet article est une réponse "simpliste" à un problème de la communauté Drupal datant du 14 Mai 2011 : https://drupal.org/node/1157794, actuellement la solution proposée n'a pas encore été implémentée. Elle le sera dans la version 2.x de field-collection qui rendra cet article obsolète.

Field Collection, anatomie d'un theming compliqué


Sortie par défaut de field-collection avec formatteur "Field collection items"

Lorsque vous mettez en place un field-collection, drupal va rendre l'html de sortie en passant par ces étapes :

  1. Ajout de l'html pour les variables (modifier/supprimer/ajouter) directement dans une fonction de theming interne au module field_collection,
  2. Passage au fichier de template field.tpl.php pour mettre en place l'html d'enveloppe du champ,
  3. Passage au fichier de template field-collection-item.tpl pour rendre l'html de chaque item de field-collection.

Donc, si je veux personnaliser entièrement la sortie html de mes field-collection , parce-que j'ai envie de faire une intégration html aux petits oignons, la mission va s'avérer assez délicate.

Une solution "maison"

Ce n'est pas la plus élégante des solutions !

Avant tout, la solution proposée n'a pas vocation de remplacer une vraie modification du coeur du module field-collection, bien au contraire, ce que je propose est à mi chemin entre un "hack" et une utilisation conventionnelle des fonctions de theming de Drupal.
Aussi vous pouvez regarder du côté du topic officiel sur drupal.org pour un patch du module permettant (normalement) d'arriver au même résultat.

Cette solution a cependant l'avantage de faire le travail demandé, à savoir personnaliser au maximum la sortie de vos field-collection mais également d'être applicable sans aucune modification de module ou d'installations complémentaires ; en travaillant sur le template.php de votre thème et en modifiant deux fichiers .tpl.php.

Et dès que la version 2.x de field_collection sera sortie, le problème ne se posera plus.

En attendant...

Nous allons travailler dans template.php, remplacez "votre_theme" par le nom système de votre thème "front" :

template.php - hook_preprocess_node()

/**
 * Override or insert variables into the node template.
 */
function votre_theme_preprocess_node(&$variables) {
  if ($variables['view_mode'] == 'full' && node_is_page($variables['node'])) {
    $variables['classes_array'][] = 'node-full';
  }

  // Field Collection Alter - This is required in order to pass the description of the field collection and the "add new item" to $variables.

  if (!empty($variables['content'])) {
    foreach ($variables['content'] as $key => $field) {

      if (isset($field['#field_type']) && $field['#field_type'] === 'field_collection' && $field['#formatter'] === 'field_collection_view') {

        // move description and links from #suffix into separate variables for field_collection_view;
          if ($field['#formatter'] === 'field_collection_view') {

            // remove #prefix - if not, get printed
            $variables['content'][$key]['#prefix'] = '';

            //capture links and description - this is hackish (but works) !
            preg_match("/<div .*>(.*)<\/div>./i", $field['#suffix'], $desc);
            preg_match("/(<ul.*<\/ul>)/i", $field['#suffix'], $links);

            // field_collection global description
            if (isset($desc[1])) {
             $variables['content'][$key]['fc_description'] = $desc[1];
            }

            // field_collection links (add new item to the collection)
            if (isset($links[1])) {
              $variables['content'][$key]['fc_links'] = $links[1];
            }

            //remove #suffix - if not, get printed
            $variables['content'][$key]['#suffix'] = '';

          }

      }

    }

  }
 
}

template.php - hook_preprocess_field

/**
 * Override or insert variables into the field template.
 */
function votre_theme_preprocess_field(&$vars) {

  if (isset($vars['element']['#field_type']) && $vars['element']['#field_type'] === 'field_collection' && $vars['element']['#formatter'] === 'field_collection_view') {

    // move each item into a renderable array and pass html for edit and delete links into simple variables

    foreach ($vars['items'] as $key => &$item) {
      // item
      $item['item'] = array_shift($item['entity']);

      // edit
      if (isset($item['links']['#links']['edit'])) {
        $edit = $item['links']['#links']['edit'];
        $edit = l($edit['title'], $edit['href'], array('query' => $edit['query'],'attributes'=>array('class'=>'field-collection-edit-item')));
        $item['item']['#edit_link'] = $edit;
      }

      // delete
      if (isset($item['links']['#links']['delete'])) {
        $delete = $item['links']['#links']['delete'];
        $delete = l($delete['title'], $delete['href'], array('query' => $delete['query'],'attributes'=>array('class'=>'field-collection-delete-item')));
        $item['item']['#delete_link'] = $delete;
      }

      // pass a nice, renderable array to template file
      $item = $item['item'];

    }

    // add field-collection description
    if (isset($vars['element']['fc_description'])) {
      $vars['fc_description'] = $vars['element']['fc_description'];
    }
    
    // add field-collection links
    if (isset($vars['element']['fc_links'])) {
      $vars['fc_links'] = $vars['element']['fc_links'];
    }

  }
}

Ainsi, nous avons modifié les données transmises au fichiers templates. Les fichiers templates utilisés pour rendre les field-collection n'ont pas changé, il s'agit toujours de field.tpl.php pour l'enveloppe et field-collection-item.tpl.php pour chaque item de la collection. Or avec ce qui a été fait dans template.php, field-collection-item.tpl.php doit renvoyer la plus simple des structure (ie ne pas ajouter d'html).

field-collection-item.tpl.php - à placer dans votre thème

<?php
  print render($content);
?>

Maintenant la partie qui nous intéresse le plus, le template de rendu de votre field-collection : field.tpl.php. Si vous avez suivi le code, vous avez du voir que nous avons rendu disponible le contenu normalement affiché dans field-collection-item directement au niveau de field.tpl.php.

Votre template field.tpl.php est utilisé pour rendre l'html de tout les champs de votre site, vous cibler uniquement les field-collection, nommez le field--field-collection.tpl.php, vous pouvez également mettre différents templates par field-collection et par affichage selon la syntaxe :

  1. field--[nom_systeme_du_field].tpl.php
  2. field--[nom_systeme_du_field]--[nom_systeme_affichage].tpl.php

field--field-collection.tpl.php - à placer dans votre thème

<!-- field-collection wrapper -->
<div class="field-collection">

<?php if (!empty($fc_description)): // description of the field-collection ?>

  <div class="field-collection-description">

    <?php print $fc_description; ?>

  </div>

<?php endif; ?>

<?php foreach ($items as $delta => $item): // loop on each item of the collection ?>

  <div class="field-collection-item">
    <?php
      print render($item);
      // or play with some fields
      // print render($fc_item['my_field']);
    ?>

    <?php if (isset($item['#edit_link']) || isset($item['#delete_link'])): // check that links are available (can be enabled/disabled in display settings) ?>

      <div class="field-collection-item-links">
        <?php print isset($item['#edit_link'])?$item['#edit_link']:NULL; ?>
        <?php print isset($item['#delete_link'])?$item['#delete_link']:NULL; ?>
      </div>

    <?php endif; ?>

  </div>

<?php endforeach; ?>

  <?php print !empty($fc_links)?$fc_links:NULL; // link for adding a new item to the collection ?>

</div>
<!-- end field-collection wrapper -->

Videz vos caches, et normalement votre nouveau template prend le relai dans l'affichage de vos field-collections. À noter que ce template est utilisé uniquement lors de l'affichage "field collection items".


Veillez à mettre le format de sortie sur "field collection items", sinon le template par défaut sera utilisé.

J'espère que cet article vous sera utile, et n'hésitez pas à faire des retours si vous l'implémentez dans vos projets Drupal :)

Par AlanT
Alan Tondelier

Installer et personnaliser le module CKEditor pour Drupal 7

Installer et personnaliser le module CKEditor pour Drupal 7

La mise en place du module ckeditor pour Drupal peut s'avérer plus compliquée que prévue. Ce rapide guide liste les étapes à suivre pour installer sans encombres le module. Une seconde partie s'intéresse à l'installation de plugins complémentaire étendant les fonctionnalités de cet éditeur wysiwyg de qualité.

Ajouter ckeditor à votre Drupal

Récupération des fichiers

Tout commence par une petite commande drush bien sentie. Si vous ne connaissez pas drush, faites vrombir votre curseur au plus vite pour le récupérer, cet utilitaire en ligne de commandes est un indispensable du développement Drupal (j'y reviendrai). Attention les commandes ci-dessous ne fonctionnent qu'avec les dernières versions de drush, pour les plus anciennes vous devez d'abord télécharger le module (avec le switch "dl").

drush en ckeditor -y

Je vous conseille également de récupérer ckeditor_link qui vous permettra de créér des hyperliens vers vos contenus Drupal directement via l'interface de Ckeditor, indispensable !

drush en ckeditor_link -y

Une fois la récupération des modules faite, rendez vous sur http://ckeditor.com/download pour télécharger la librairie ckeditor.

Une petite personnalisation SEO-friendly

Afin de fournir du code plus moderne, apprécié des moteurs de recherches mais également pour fournir plus d'accessibilité à vos contenus, j'ai l'habitude d'effectuer une petite personnalisation de ckeditor avant de le télécharger : ajouter le support de la balise <figure> et <figcaption>.

Sur la page de ckeditor, prenez l'option "Or let met customize CKEditor" puis le bouton rouge.
Prendez le preset "Full" puis dans la partie basse, colonne de droite trouvez "Enhanced Image" et basculez-le colonne de gauche.

Si vous suivez cette étape, les  images que vous chargerez via CKEditor pourront être enrichies de la sémantique HTML5.


Le plugin Enhanced Image ajoutera les balises html5 figure et figcaption.

Ajoutez ensuite toutes les langues à ckeditor (j'ai rencontré des problèmes en ne choisissant que les langues utilisées sur mes sites), et récupérez votre librairie.

Une fois votre CKEditor téléchargé, placez le contenu de l'archive dans votre dossier /sites/all/modules/contrib/ckeditor/ckeditor .

CKFinder pour gérer vos fichiers

CKEditor ne sait gérer seul l'upload de fichiers sur votre serveur, pourtant il est très utile de pouvoir ajouter des visuels ou attacher des fichiers directement dans le corps de votre texte.
Heureusement, il existe des plugins pour remédier à ce manque. 

Le plus connu et utilisé d'entre eux se nomme CKFinder (payant mais possède une version de démonstration avec quelques limitations pour un usage non commercial).

Pour l'ajouter à votre CKEditor, les étapes sont les suivantes :

  1. Récupérez le plugin ici,
  2. Drupal cherchera par défaut ckfinder dans le répertoire /sites/all/modules/contrib/ckeditor/ckfinder. Dézippez-le à cet emplacement.
  3. Pour que le système de droits de Drupal gère correctement les permissions de ckeditor, vous devez modifier le fichier config.php de CKFinder.

Supprimez ces lignes (21-34) :

function CheckAuthentication()
{
    // WARNING : DO NOT simply return "true". By doing so, you are allowing
    // "anyone" to upload and list the files in your server. You must implement
    // some kind of session validation here. Even something very simple as...

    // return isset($_SESSION['IsAuthorized']) && $_SESSION['IsAuthorized'];

    // ... where $_SESSION['IsAuthorized'] is set to "true" as soon as the
    // user logs in your system. To be able to use session variables don't
    // forget to add session_start() at the top of this file.

    return false;
}

Et remplacez les par 

require_once '../../../../includes/filemanager.config.php';
  1. Finissez par éditer la variable $cookie_domain de votre settings.php
 $cookie_domain = '.votrenomdedomain.ext';

Votre CKFinder est maintenant fonctionnel.

Configuration de CKEditor

Les bases

Par défaut CKEditor a créé deux profils à partir des formats de textes installés par défaut (lors d'une mise en route standard de Drupal). Nous allons voir brievement la configuration d'un de ces profils.

La configuration des profils se fait dans admin/config/content/ckeditor/.

Modifiez l'un des profil qui vous intéresse et dans "Apparence de l'éditeur", choisissez les boutons de barre d'outil à faire apparaitre pour ce profil. Si vous souhaitez de plus activer le CKEditor Link, cochez la case dans la sous rubrique Plugins ET rendez vous dans la configuration du format de texte correspondant pour activer le filtre CKEditor Link afin d'avoir de belles URLs.

Je vous conseille également de limiter les balises dans "Nettoyer et afficher" > "Formats de polices de caractères". Bien souvent la balise H1 est inutile car déjà présente pour le titre de la page, d'autres balises peuvent selon vos cas être inutiles ou source de confusion pour les utilisateurs, à vous de faire le tri.

N'oubliez pas non plus d'activer CKFinder dans les "paramètres de l'explorateur de fichiers".

Une fois ces réglages effectués, CKEditor devrait être visible dans vos zones de textes possédant un format de texte associé à un profil.

Configurations avancées

Très vite, il devient intéressant de pouvoir définir ses propres styles dans ckeditor. Pour ce faire, dans les réglages d'un profil, dans CSS puis styles prédéfinis, définissez le chemin de ckeditor.styles.js, j'ai l'habitude d'utiliser cette syntaxte "%tjs/ckeditor.styles.js" pour appeler le fichier dans le theme principal du site (et non celui de l'administration comme le suggère Drupal !).

L'appel dans le thème évite de supprimer le fichier lors d'une mise à jour du module ou de la librairie.

Vous trouverez la copie originale de ckeditor.style.js dans le répertoire du module CKEditor. Voici un extrait du ckeditor.styles.js que j'utilise sur ce blog :

/*
Copyright (c) 2003-2013, CKSource - Frederico Knabben. All rights reserved.
For licensing, see LICENSE.html or http://ckeditor.com/license
*/

/*
 * This file is used/requested by the 'Styles' button.
 * The 'Styles' button is not enabled by default in DrupalFull and DrupalFiltered toolbars.
 */
if(typeof(CKEDITOR) !== 'undefined') {
    CKEDITOR.addStylesSet( 'drupal',
    [

            /* Block Styles */

            // code wrapper

            {

                name: 'Code Wrapper',
                element: 'pre',

            },

            /* Inline Styles */

            // These are core styles available as toolbar buttons. You may opt enabling
            // some of them in the "Styles" drop-down list, removing them from the toolbar.

            { name : 'Bleu'  , element : 'span', attributes : { 'class' : 'bleu' } },
            { name : 'Orange'  , element : 'span', attributes : { 'class' : 'orange' } },

            { name : 'Big'        , element : 'big' },
            { name : 'Small'      , element : 'small' },

            // code

            {
                    name : 'Code PHP',
                    element : 'code',
                    attributes :
                    {
                            'class' : 'language-php',
                    }
            },

            {
                    name : 'Code CSS',
                    element : 'code',
                    attributes :
                    {
                            'class' : 'language-css',
                    }
            },

            {
                    name : 'Code HTML',
                    element : 'code',
                    attributes :
                    {
                            'class' : 'language-markup',
                    }
            },

            {
                    name : 'Code JS',
                    element : 'code',
                    attributes :
                    {
                            'class' : 'language-javascript',
                    }
            },

...etc

Étendre CKEditor

Ajout de plugins

La communauté de CKEditor a créé un certain nombre de plugins téléchargeables sur cette page : http://ckeditor.com/addons/plugins/all.

Ces plugins s'incorporent directement au ckeditor de votre Drupal en téléchargeant l'archive du plugin, et en l'extrayant deux fois, dans le dossier /modules/contrib/ckeditor/plugins et dans /modules/contrib/ckeditor/ckeditor/plugins. (En réalité il n'est pas nécessaire de tout extraire en double, mais sachez que cette méthode est "sûre").

Une fois vos plugins ajoutés, leur activation se fait dans "Apparence de l'éditeur" > "Plugins".

Création de plugin

Il est évidemment possible de créer son propre plugin CKEditor au sein même de Drupal, je reviendrai sur ce point lors d'un prochain billet.

 

Pages